Le Pluton conjoint du Soleil : un transit intense

Pluton est une planète naine, c’est-à-dire un corps céleste de la taille d’une planète mais dont la masse est inférieure à celle d’un petit astéroïde. Pluton est le plus grand des objets transneptuniens, les objets situés au-delà de l’orbite de Neptune.

Il est connu pour être le seul objet transneptunien à posséder une activité tectonique. Cette activité tectonique s’explique par la présence d’un océan de glace d’eau salée sous sa surface.

Pluton et le soleil : une relation unique

Pluton est une planète naine du système solaire. Pluton est la neuvième plus grande planète par ordre de taille, après Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne. Pluton fait partie des objets transneptuniens. Elle se situe au-delà de Neptune dans le système solaire externe (planétésimaux). C’est le corps céleste le plus massif connu à ce jour avec un rayon moyen égal à celle de Charon (le satellite naturel de Pluton), soit environ 2 400 km.

Il possède un anneau qui encercle complètement sa surface.

Le diamètre de son orbite est évalué entre 29 000 et 36 000 km. Pluton a été découvert en 1930 par l’astronome américain Clyde Tombaugh grâce aux observations du télescope Lowell de l’observatoire du Mont Palomar (Californie). Son nom vient du dieu romain des Enfers et signifie « père » ou « maître » en grec ancien. Dans la mythologie grecque, Pluton était le fils d’Arachnée et d’Érésichthonos ou Érésichthonios et frère jumeau d’Hadés.

Pluton, une planète en évolution

Aujourd’hui, la planète naine Pluton fait l’objet d’une étude approfondie dans le but de déterminer sa structure interne et ses caractéristiques physico-chimiques. Ses données seront ensuite analysées pour en apprendre plus sur les différents astres qui composent notre système solaire.

>> A voir aussi:  Le plus beau signe du zodiaque : le Bélier

Les mystères de Pluton

Pourquoi Pluton se distingue-t-il des autres planètes naines ? Pluton est la plus petite planète du système solaire. Elle possède deux satellites naturels, Charon et Némésis. Contrairement à ces derniers, Pluton ne possède pas de champ magnétique.

La surface de cette planète est couverte de cratères et dépourvue de toute vie apparemment connue. Pour ce qui est de sa composition, les données sont encore très incertaines. En effet, l’introspection des données collectées par le télescope spatial Hubble montre que Pluton contient probablement une matière organique riche en carbone et éventuellement quelques composés azotés comme la glycine ou la lysine. Cette matière pourrait être un déchet résultant d’une activité biologique sur Terre ou encore un reste d’un ancien monde souterrain, peut-être celui d’Europe centrale (cela reste à confirmer).

Les scientifiques avancent aussi l’hypothèse que Pluton serait recouverte par une gigantesque quantité d’azote gelée qui aurait été vaporisée suite au choc entre la planète et une comète proche il y a 4 milliards d’années. Enfin, certains experts ont suggéré que Pluton pourrait être formée à partir du noyau terrestre en fusion ayant traversé notre planète il y a 4 milliards d’années. Aucun satellite n’a jamais été observé autour de Pluton ni même capturée en image depuis sa rétrogradation vers le Système Solaire Externe (SSX) en 2006.

La découverte de Pluton

Pluton, la dernière planète naine découverte le 14 juillet dernier par l’astronome américain Clyde Tombaugh, qui fut son premier observateur, a été baptisée officiellement le 15 juillet, à 22h13 heure française. Pluton est bien une planète. Sa surface et sa composition sont analogues à celles des autres planètes telluriques du système solaire. Elle est composée de roches et de glace d’eau dont elle possède un satellite en orbite elliptique autour d’elle.

Les astronomes se répartissent entre ceux qui pensent que Pluton constitue une planète à part entière et les autres qui pensent qu’il ne s’agit que de la plus grande des petites planètes naines (planetary candidates) connues jusqu’à présent.

>> A voir aussi:  La compatibilité amoureuse entre un homme Sagittaire et une femme Cancer

La communauté scientifique internationale considère comme un candidat au statut de planète tout objet céleste possédant les caractéristiques suivantes :

  • une forme sphérique ou presque
  • une masse suffisante pour avoir une gravité propre lui conférant un comportement autonome au sein du système solaire
  • des anneaux ressemblant à ceux de Saturne

La surface de Pluton

La planète naine Pluton a été découverte en 1930 par l’astronome américain Clyde Tombaugh. Elle est le corps céleste le plus éloigné de la Terre et peut-être même du système solaire entier.

Il s’agit d’une planète naine, c’est-à-dire un objet céleste qui ne possède pas les caractéristiques des astres comme Mercure, Vénus, Mars ou encore Jupiter. Pluton est donc une planète particulière.

Le climat de Pluton

Sur la planète naine Pluton, le climat est plutôt rude.

Les températures atteignent des valeurs records et peuvent descendre jusqu’à -290°C.

L’air y est glacial et l’eau est gelée en permanence. Mais il y a du soleil sur cette planète ! Il s’agit simplement d’une couche de givre qui recouvre les montagnes.

La planète possède aussi des éruptions volcaniques régulières, des dépressions glacées, des chutes de neige fréquentes et une croûte de glace épaisse sur la surface.

Le climat de Pluton fait penser à celui de Mars mais en plus froid : tout comme sur Mars, le vent souffle très fort (jusqu’à 200 km/h) et les nuages se forment rapidement (en moins d’une heure). A noter que Pluton tourne sur elle-même en 24 heures !

La composition de Pluton

Pluton est la dernière des planètes naines du système solaire. Elle a été découverte en 1930 par l’astronome américain Clyde Tombaugh. Pluton a une forme irrégulière, mais il est possible de distinguer une surface plane et un relief assez peu marqué. Pluton possède trois satellites naturels : Charon, Nix et Hydra. Sa surface présente des falaises abruptes qui s’élèvent jusqu’à 2 000 m au-dessus du niveau de la mer.

Il y a également des montagnes qui atteignent 1 609 m de haut, ce sont les monts Tholin et Spoutnik. En revanche, la plaine située à proximité du pôle sud est plate et couverte d’une couche de glace qui pourrait atteindre plusieurs kilomètres d’épaisseur.

>> A voir aussi:  L'animal symbolique du Sagittaire : le cheval

La composition de Pluton ne fait pas l’unanimité chez les scientifiques : certains pensent qu’elle est principalement composée d’hydrogène tandis que d’autres affirment qu’il s’agit surtout d’azote et de divers composés organiques complexes comme le méthanol ou le cyanure d’hydrogène.

  • Une planète rocheuse
  • Un satellite naturel
La forme particulière de Pluton pose question aux scientifiques car elle ressemble à celle des astéroïdes qui se trouvent entre Mars et Jupiter.

Pluton et les autres planètes du système solaire

L’atmosphère de Pluton est composée principalement d’azote, d’argon et de méthane.

Il semble que la planète naine possède des réserves de glace d’eau sous forme dissoute.

Le taux élevé d’azote pourrait être lié à l’effondrement du noyau rocheux ou aux activités hydrothermales en surface qui génèrent une grande quantité de vapeur d’eau.

Lorsque celle-ci entre en contact avec la glace, elle se transforme en eau libre.

La quantité totale de glace dissoute sur Pluton est estimée à 10 milliards de tonnes, ce qui représente 90% des ressources totales d’eau liquide sur la planète naine1.

Le taux élevé d’azote peut aussi être le résultat des activités hydrothermales où l’on trouve un fort taux en azote et un faible taux en carbone. En effet, lorsque l’eau passe au travers du matériau rocheux, il y a une transformation chimique qui se produit entraînant une production importante de vapeur d’eau à partir de l’hydrogène et du carbone contenus initialement.2

Pour conclure sur la planète Naine, il faut savoir que Pluton est un astre très éloigné du Soleil. Il faut savoir qu’en astronomie, la distance entre deux objets représente leur luminosité relative. Plus la distance est grande plus l’objet est lumineux par rapport à un autre objet de même type et de même luminosité. Ainsi, pour Pluton, sa luminosité relative par rapport au Soleil est faible.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page