Guy Millière

Guy Millière « L’existence d’Israël rend le monde meilleur »

Le P’tit Hebdo : Vous serez en Israël du 21 au 24 mai. Que ressentez-vous quand vous posez le pied en Israël?
Guy Millière: Ce que je ressens chaque fois que j’arrive sur une terre de liberté, de prospérité, de fécondité. Je sais ce que la civilisation occidentale, et l’humanité entière, doivent au judaïsme et au peuple juif. Je suis heureux que le peuple juif ait retrouvé sa terre, je pense que l’existence d’Israël rend le monde meilleur. Je suis admiratif de ce qu’Israël a accompli en six décennies.

Lph : Vous arrivez la semaine où nous fêtons la réunification de Jérusalem, qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
G.M : Cela évoque pour moi les années où Israël a dû se battre pour survivre face à des ennemis haineux, et où Jérusalem a été divisée. Jérusalem n’aurait jamais dû être divisée. La réunification de Jérusalem sous souveraineté israélienne a été un événement majeur. Les Juifs peuvent se rendre au Kotel. Les Chrétiens peuvent se rendre dans leurs lieux saints. Les Musulmans aussi. Jérusalem est libre, et ne sera plus jamais divisée.

Lph : Quelles sont vos impressions sur l’après-Sarkozy?
G.M : La présidence Sarkozy a été une présidence largement gâchée. La non réélection de Nicolas Sarkozy était prévisible. François Hollande est un social-démocrate. Je ne vois pas en lui un ennemi d’Israël. Mais il y a, au Parti socialiste, des gens très impliqués dans la défense de la « cause palestinienne ». Les socialistes ont pour alliés les Verts et le Front de gauche, qui sont des mouvements résolument « antisionistes ». Il faudra faire preuve d’une vigilance de chaque instant vis-à-vis de ce que fera le nouveau gouvernement. Un vote musulman a soutenu très massivement la gauche. Porter un regard critique sur l’Islam et sur la « cause palestinienne » va devenir très difficile. C’est pour que ce regard critique vive, pour poser les questions qui doivent l’être, et leur apporter des réponses, que je publie ce mois-ci un livre, écrit avec mon ami Daniel Pipes, appelé « Face à l’Islam radical ».

>> A voir aussi:  Naftali Bennett Ministre de l’Économie

Lph : Quel regard portez-vous sur les élections aux Etats-Unis?
G.M : Les élections aux États-Unis sont porteuses d’un espoir réel d’alternance. Voici quelques semaines encore, Obama semblait avoir toutes les chances d’être réélu. La situation semble en train de se retourner. Obama a tenté de changer radicalement les États-Unis : il n’a pas réussi. Son recours à des idées de lutte de classes entre en contradiction avec ce dont est toujours fait le rêve américain. Son hostilité constante envers Israël, et ses attitudes complices vis-à-vis de l’Islam radical, ont laissé des traces dans l’électorat. Mitt Romney, qui sera le candidat républicain, mène une bonne campagne et parvient à unifier les conservateurs. Il a des chances réelles de l’emporter. En ce cas, les États-Unis se redresseront très vite, et Israël retrouvera un allié solide à la Maison Blanche.

Lph : Que pensez-vous de la nouvelle coalition gouvernementale en Israël?
G.M : Je pense que la décision de Binyamin Netanyahu de créer une grande coalition est excellente. Il pourra en résulter la possibilité de traiter de divers dossiers en suspens depuis longtemps, dans la stabilité et l’unité. Il sera difficile aux Européens de présenter le gouvernement israélien comme un gouvernement d’ « extrême droite », ce qui hélas, se fait encore. Si, pure hypothèse, Obama était réélu il aurait face à lui un Netanyahu en position de force. Si Mitt Romney est élu, il aura à Jérusalem un partenaire solide. S’il s’avère nécessaire d’agir face à la menace iranienne, l’action sera celle d’un pays uni et déterminé derrière ses dirigeants.

>> A voir aussi:  L'unesco condamne israel

Lph : De quoi allez-vous nous parler lors de votre tournée?
G.M : Je vais parler de la situation en France et en Europe où, comme je l’ai dit, des turbulences graves se préparent dans lesquelles l’extrême-gauche, l’extrême-droite et les banlieues de l’Islam vont jouer un rôle majeur. Je vais parler des élections américaines et  de la mutation du monde musulman, qui elle-même ne fait que commencer, et est porteuse de périls majeurs. Je vais parler aussi des enjeux de tout cela pour Israël. Je vais revenir sur les thèmes abordés dans « Face à l’Islam radical ».

Lph : Un message aux francophones ?
G.M : Je pense qu’ils doivent prêter une attention particulière aux élections législatives. Les voix des franco-israéliens auront un poids dans l’élection du député de la huitième circonscription. Leur mobilisation peut permettre l’élection d’un homme incarnant la nécessaire vigilance de chaque instant dont je parlais plus haut. J’ai deux amis dans cette campagne, qui tous deux, par-delà les tumultes d’une campagne, me semblent à la hauteur de cette tâche, Gil Taïeb et Philippe Karsenty. Gil Taïeb est courageusement impliqué depuis longtemps dans des actions en faveur d’Israël, actions auxquelles je rends hommage. Philippe Karsenty est lui-même un homme courageux qui a su incarner remarquablement le combat contre la désinformation et contre le politiquement correct. Aucun autre candidat ne me semble à même d’exercer  la vigilance requise. Dans des circonstances difficiles, disposer au Parlement français de la voix d’un ami véritable est très important.

 

Conférences avec Philippe Karsenty :

Tel-Aviv : Lun 21/05, 20h, Magasin  »HOMMAGE », 13 rue Olei Tzion

>> A voir aussi:  Conseils de sécurité pour les rencontres en ligne et les applications de rencontres

Jérusalem : Mar 22/05, 20h. Beit Hinouch Ivrim, 8 rue Deuel Reouven

Ashdod : Mer 23/05, 20h, Matnass Safra, 4 rue Av

Natanya : Jeu24/05, Synagogue AMIT, 26 rue Mac Donald

Réservations :

milliere.karsenty@gmail.com ou 052-5155445

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page