Comment financer cinéma et télévision

L’industrie cinématographique et télévisuelle est un secteur qui nécessite des investissements importants, que ce soit pour la production de films ou de séries. Cependant, il existe des solutions pour financer les projets et ainsi réaliser vos rêves. Nous allons voir çà de plus près.

Les aides publiques au cinéma et à la télévision

Le cinéma et la télévision sont des moyens de communication qui permettent d’accroître l’audience.

Les aides publiques au cinéma et à la télévision sont une manière de soutenir les films et les programmes quand ceux-ci ne trouvent pas leur public en salle.

Il existe différentes formes d’aides publiques au cinéma et à la télévision, telles que les aides directes, les aides indirectes ou encore les avantages fiscaux.

Les aides directes sont des subventions attribuées par l’Etat pour aider un film ou une chaîne de télévision à produire un programme. Ce type d’aide peut être octroyée sans conditions particulières (sous réserve du respect des obligations liées aux aides directes).

Les avantages fiscaux concernent quant à eux le régime fiscal applicable aux productions audiovisuelles, en termes d’imposition sur le revenu ou de TVA.

Les aides privées au cinéma et à la télévision

Les aides privées au cinéma et à la télévision sont des subventions accordées aux producteurs afin de leur permettre de concrétiser un projet de film ou de série. Celles-ci peuvent prendre plusieurs formes, notamment des avances sur recettes, des prises de participation minoritaire dans les capitaux ou encore une aide logistique pour la réalisation du film.

>> A voir aussi:  signification spirituelle de l'heure 10h30

Les aides privées au cinéma et à la télévision ont été mises en place par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) afin d’aider les producteurs français à financer leur projet, souvent jugés trop risqués par les banques. Ces aides peuvent contribuer à diminuer le risque financier des projets et ainsi favoriser l’investissement privé.

Le système d’aides privées permet également aux investisseurs français et étrangers d’être plus confiants dans les projets français.

Il ne faut pas confondre aides publiques et aides privés, car il existe également des subventions publiques qui sont accordés aux films français sans qu’ils n’aient besoin d’être aidés financièrement par les investisseurs.

Le financement par les producteurs et les diffuseurs

Dans le cadre de la production d’une œuvre audiovisuelle, il est possible que les producteurs ou les diffuseurs financent directement la création du scénario. Cependant, cela implique l’existence de conditions particulières et souvent complexes à réunir. Ce financement peut se faire par le biais d’un contrat d’option, ce qui consiste à prévoir une option pour un investissement futur.

Le producteur peut ainsi s’engager pour une durée donnée à financer la création du scénario. Généralement, cet engagement n’est pas définitif et peut être levé en fonction des résultats obtenus par le réalisateur.

Lorsque le scénario est terminé, il doit être présenté aux producteurs et aux diffuseurs qui ont choisi de financer le projet en contrepartie d’une part significative du capital investi (en générale 50%). Dans certains cas, les diffuseurs peuvent décider de ne pas financer entièrement un projet si celui-ci n’est pas jugé intéressant économiquement ou artistiquement. Parfois les producteurs proposent au réalisateur une option sur l’achat des droits patrimoniaux en vue de sa diffusion ultérieure (droit de suite).

>> A voir aussi:  Comment pirater un compte Messenger ?

Le financement par le secteur public

Les banques se montrent de plus en plus frileuses pour financer des investissements.

Il y a une raréfaction des financements bancaires au profit du financement par le secteur public (Etat, collectivités locales, etc.). Ce type de financement peut être un atout dans la mesure où il permet à l’entreprise de ne pas avoir à se soucier des modalités et conditions du crédit. En effet, ce sont les autorités publiques qui financent l’investissement.

Le principal avantage du financement par le secteur public est que les aides accordées aux entreprises sont généralement beaucoup plus importantes que celles octroyées par les banques commerciales.

La réduction des coûts de financement constitue également un avantage majeur du financement par le secteur public. Cette solution est particulièrement intéressante pour les petites et moyennes entreprises qui n’auraient pas accès au marché bancaire traditionnel. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille se tourner vers les collectivités locales sans autres options : elles peuvent être utiles dans certains cas, notamment en cas de besoins importants en matière d’investissements immobiliers (construction ou rénovation).

Le financement par le secteur privé

Le financement par le secteur privé peut avoir plusieurs objectifs : Permettre au pays de se désendetter, augmenter la capacité d’emprunt du pays pour faire face à ses engagements financiers, diversifier ses sources de financement et donc améliorer sa stabilité financière. Pour ce faire il existe différents types de financement par le secteur privé : L’investissement direct qui consiste à financer directement des projets auprès des entreprises.

Le capital-risque, ou encore « investissements en fonds propres », qui permet aux entreprises d’obtenir des fonds propres pour les accompagner dans leur développement.

Le crédit bancaire classique, c’est-à-dire l’octroi de prêts aux entreprises avec intérêt et remboursement à terme.

>> A voir aussi:  Le cannabidiol (CBD) est un composé du cannabis qui peut soulager certains symptômes de la schizophrénie, sans les effets psychoactifs du THC.

Les apports en nature (fonds propres) qui permettent à une société non cotée et dont les titres ne sont pas admis sur un marché réglementé d’apporter son capital (actions ou obligations) à une autre société cotée ou non cotée assorties généralement de droits particuliers (notamment droit préférentiel de souscription).

Le financement par les fonds spécialisés

Le financement par le biais d’un fonds spécialisé est une solution qui permet aux investisseurs de placer leur argent auprès de plusieurs sociétés de placements.

L’avantage avec ce type de placement est que l’investisseur peut choisir la stratégie qu’il souhaite adopter.

Il est également important de savoir qu’il existe différentes stratégies, et donc différentes possibilités pour un investisseur d’effectuer son placement. Ces fonds spécialisés sont généralement des supports d’investissements offrant une large variété de titres, tels que les actions, obligations ou encore l’immobilier.

Les avantages du placement via un fonds spécialisé ? Le principal avantage du placement via un fonds spécialisé est que l’investisseur peut choisir la stratégie qu’il souhaite pour son placement (actions, obligations ou encore immobilier). Cela implique donc des possibilités supplémentaires en termes de diversification et surtout en termes d’allocation d’actifs. De plus, il n’y a pas besoin d’être un expert pour profiter des avantages offerts par cette solution : il suffit simplement de consulter les résultats et performances des sous-jacents proposés par le Fonds afin de faire son choix en toute connaissance de cause.

C’est un budget colossal pour une PME, mais c’est un investissement rentable. Il faut bien sûr avoir un projet solide et bien étudié. Mais il est possible de se faire financer par des investisseurs privés, des banques ou même par l’Etat.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page